Questions fréquentes

Le parcours VAE (Validation des acquis de l'expérience)

La VAE est elle payante ?

Quelle est la durée d’un parcours VAE ?

Les diplômes obtenus par la VAE sont-ils les mêmes que ceux obtenus par la formation ?

Existe t-il des validations automatiques ou dispenses en VAE?

Le candidat peut-il prétendre à une évolution professionnelle « automatique » en interne en cas de validation totale ?

Les critères de recevabilité

Qu'entend-on par expérience professionnelle et comment la justifier ?

Quelle est la durée d’expérience prise en compte ?

Une expérience à l’étranger peut-elle être prise en compte ?

Y a-t-il des conditions de niveau d’études, de statut, d’âge ou de nationalité pour bénéficier de la VAE ?

L'accompagnement

Qu’est ce que l’accompagnement ?

L’accompagnement est-il obligatoire ?

Peut-on bénéficier d’un accompagnement VAE supérieur à 24 heures dans le cadre du droit commun ?

Le livret 1, la recevabilité

Quand faire la demande de son livret 1 ?

Où s'adresser pour demander son livret 1 ?

 


Le parcours VAE (Validation des acquis de l'expérience)


La VAE est-elle payante ?

  • Pour les certifications délivrées par les ministères de la Jeunesse et des Sports et de la  Cohésion Sociale, les étapes de recevabilité et de validation sont gratuites : il n’y a pas de frais d’instruction du livret 1 ou de jury de la part du valideur
  • l’accompagnement à la VAE, démarche conseillée mais non obligatoire, est une prestation pédagogique qui a un coût
  • le coût peut varier en fonction du contenu et de la durée de la prestation et des modalités de prise en charge. Contactez-nous pour plus d’informations

Quelle est la durée d’un parcours VAE ?

  • le parcours VAE est composé de plusieurs étapes faisant intervenir différents acteurs : valideur, accompagnateur, financeur.
  • la durée du parcours est variable, de 10 à 18 mois (intégrant la demande de recevabilité -2 mois- et la demande de prise en charge financière pour l’accompagnement – mois-)
  • pour estimer la durée et faciliter le parcours VAE, il est important d’identifier en amont chacune de ces étapes, l’acteur concerné et les dates et délais correspondants : définition du projet, dépôt et instruction du livret 1 (délai de 2 mois), réalisation du livret 2 et accompagnement (de 5 à 6 mois), instruction de la demande de financement de l’accompagnement (de 1 à 3 mois), dates de dépôt du livret 2 et sessions de jury (de 1 à 5 dépôts possibles par an selon les diplômes, délai de 2 à 4 mois entre le dépôt et le jury) …
  • La VAE est une démarche de certification. Elle nécessite du temps, un investissement et travail personnel conséquent.
  • Contactez-nous pour vous aider à définir votre parcours, ses étapes et sa durée

Quelle est la durée d’expérience prise en compte ?

La durée prise en compte est d’au moins un an,  de façon continue ou non, en rapport direct avec le diplôme ou titre à finalité professionnelle ou le certificat de qualification professionnelle pour lequel la demande est déposée.

Cette durée est calculée sur un nombre d’heures à la durée de travail effectif à temps complet en vigueur dans l’entreprise en fonction de la période de référence déterminée en application de l’article L. 3121-41 du code du travail (en 2018 1607h).

La durée des activités réalisées hors formation doit être supérieure à celle des activités réalisées en formation.


Les diplômes obtenus par la VAE sont-ils les mêmes que ceux obtenus par la formation ?

La formation et la VAE sont deux voies distinctes d’accès à la certification mais qui permettent de valider le même diplôme. La validation totale obtenue par la VAE signifie l’obtention du diplôme. Aucune mention ou précision n’est faite sur le diplôme concernant la voie d’accès par laquelle il a été obtenu.


 Existe-t-il des validations automatiques ou dispenses en VAE ?

Le candidat déjà titulaire d’un diplôme du travail social ou de la santé peut dans certains cas bénéficier de « validation automatique » de certains domaines de compétences dans sa démarche VAE. Pour certains diplômes, il est en effet possible d’obtenir la validation automatique de certains domaines de compétences en fonction des diplômes antérieurement acquis. Cela signifie que le jury ne statue pas sur ces domaines de compétences car ils sont déjà validés « de droit ». Les validations automatiques possibles sont définies dans les textes règlementaires de chacun des diplômes. Pour une information précise par diplôme, consulter la rubrique diplôme (onglet validation)


Le candidat peut-il prétendre à une évolution professionnelle « automatique » en interne en cas de validation totale ?

Non, la démarche reste une démarche individuelle et personnelle, même si elle s’est faite avec l’accord et le financement de l’employeur. Si le candidat obtient une validation totale à l’issue de sa démarche VAE et est désormais diplômé, il ne peut pas prétendre à une évolution salariale « automatique »


 Les critères de recevabilité


Qu’entend-on par expérience et comment la justifier ?

Le candidat doit justifier de compétences professionnelles acquises dans l’exercice d’une activité salariée, non salariée de volontariat ou bénévole.

Peuvent être prise en compte également des activités  exercées par une personne inscrite sur la liste des sportifs de haut niveau mentionnée au premier alinéa de l’article L. 221-2 du code du sport, ou exercées dans le cadre de responsabilités syndicales, d’un mandat électoral local ou d’une fonction élective locale, et aussi des activités qui se sont déroulées durant une période de formation initiale ou continue. 

  • Activités salariées : Elles sont déterminées par le lien de subordination à un employeur. Les heures prises en compte sont les heures payées. Ces activités peuvent avoir été exercées en continu ou non. Le candidat peut produire des attestations de travail ou des copies de fiches de paies.
  • Activités non salariées : Il s’agit d’activités professionnelles exercées en dehors d’un lien de subordination avec un employeur c'est-à-dire des activités libérales, artisanales, d’objection de conscience ou de volontariat civil. Elles ne doivent pas être confondues avec des acticités exercées chez un particulier employeur. Le candidat fournit les déclarations d’existence et déclarations fiscales correspondantes à son activité ou ses attestations de services.
  • Activités bénévoles : Il s’agit d’activités non rémunérées, réalisées en dehors de l’activité professionnelle ou familiale, correspondant à un engagement personnel. Elles s’exercent dans un cadre associatif et assimilé ou service public. Le candidat doit  fournir une attestation signée par deux personnes de la structure concernée ayant pouvoir ou délégation de signature.
  • Activités durant une période de formation (initiale ou continue) :  Il s’agit des  périodes de formation en milieu professionnel, les périodes de mise en situation en milieu professionnel, les stages pratiques, les préparations opérationnelles à l’emploi et les périodes de formation pratique de contrat d’apprentissage, de contrat de professionnalisation ou de contrat unique d’insertion. La durée prise en compte doit être inférieure à la durée prise en compte hors formation (soit moins de La moitié).

Une expérience à l’étranger peut-elle prise en compte ?

Une expérience à l’étranger peut être prise en considération mais le candidat doit pouvoir en attester dans les mêmes conditions que pour toutes autres expériences, et avec des documents rédigés en français.


Y a-t-il des conditions de niveau d’études, de statut, d’âge ou de nationalité pour bénéficier de la VAE ?

Non. La VAE est un droit individuel pour toute personne pouvant justifier de 3 ans d’expérience en rapport avec le diplôme visé. Il n’y a pas de critère lié au niveau d’études, au statut, à l’âge ou à la nationalité.


Qu’est ce que l’accompagnement ?

L’accompagnement a pour but d’aider le candidat dans sa démarche de validation des acquis. Il propose un appui à la préparation du livret 2 et de l’entretien avec le jury.

Les accompagnements proposés par l’AVAETSS ont un double objectif :

  • apporter une méthodologie pertinente de lecture et d’utilisation du référentiel professionnel et de réalisation du livret 2,
  • apporter une expertise métier proposant une réflexion sur la pratique, la posture et l’identité professionnelle.

Nos accompagnateurs sont tous des professionnels du secteur (formateurs ou professionnels en exercice). L’accompagnement est conduit par un accompagnateur référent tout au long du parcours. Pour plus d'informations sur les accompagnements proposés, consultez nos pages prestations.


L'accompagnement


L’accompagnement est-il obligatoire ?

Non. La VAE est un droit individuel que chacun est libre d’exercer sans solliciter d’accompagnement. Cependant, compte tenu de la spécificité et de la complexité du travail à mener, l’accompagnement est conseillé.


Peut-on bénéficier d’un accompagnement VAE supérieur à 24 heures dans le cadre du droit commun ?

La durée d’un accompagnement n’est pas définie de façon réglementaire, elle peut donc être inférieure ou supérieure à 24 heures. Cependant sa prise en charge financière est limitée à 24 heures maximum. En savoir + : Financer sa VAE


 Le livret 1, la recevabilité


Quand faire la demande de son livret 1 ?

Il est possible de faire la demande de Livret 1 pour avoir sa recevabilité à tout moment.


Où s’adresser ?


Retrouvez les coordonnées de vos interlocuteurs dans la rubrique Infos valideurs

Certificateur : il s’agit de l’instance responsable de la certification. Il peut s’agir d’un ministère, d’un établissement de formation public ou privé ou  d’une branche professionnelle suivant la certification concernée. Il est le seul habilité à délivrer la certification en fin de parcours.

 

Valideur : Il met en œuvre la VAE sur un territoire. Il est en charge de la gestion de la procédure de recevabilité et de l’organisation des jurys VAE. Il peut s’agir d’un service déconcentré de l’Etat (DRJSCS…), d’un établissement public (EHESP) ou privé.

 

Accompagnateur : il propose un appui à la préparation du livret 2 et de l’entretien avec le jury. L’accompagnement est conseillé mais n’est pas obligatoire dans la démarche VAE.

 

Financeur : il finance tout ou partie des frais liés au parcours VAE. Pour les certifications délivrées par les ministères des Affaires Sociales, de l’Education Nationale ou du Sport, les étapes de recevabilité et de jury sont gratuites. L’accompagnement étant une prestation pédagogique, il est payant. Différents financeurs et modalités de financement sont accessibles selon votre statut, renseignez vous.

 

PRIC - Points Relais d’Information Conseil : Ils sont chargés d’accueillir, d’informer et de conseiller toute personne souhaitant faire valider son expérience. Leurs actions et interventions se situent en amont de la démarche de validation, dans la phase de définition du projet. Ce service spécifique est gratuit. Différentes structures ou organismes peuvent être PRIC : CIBC, MIFE, SCUIO, CIO, Pôle Emploi … Consulter la liste des PRICS en cliquant ici.

 

Jury : Etape d’évaluation et de validation. Seul le jury est habilité à statuer sur la validation accordée. Le jury est une instance officielle composée réglementairement de professionnels et de formateurs.

 

Référentiel professionnel : le référentiel définit la profession et son contexte d’intervention, les fonctions que le professionnel doit être en capacité d’exercer et les compétences nécessaires et attendues à l’exercice de ces fonctions. Le référentiel figure en annexe des textes réglementaires de chacun des diplômes. Il est au cœur de la démarche VAE : le candidat présentera son expérience  en regard des exigences du référentiel professionnel et le jury statuera sur chacun des domaines de compétences composant le référentiel.

 

Livret 1 - livret de recevabilité : première étape obligatoire et à caractère administratif de la démarche VAE. Le livret 1 permet au valideur d’étudier la durée et le contenu de l’expérience du candidat et ainsi de formuler un avis de recevabilité.

 

Livret 2 - livret de présentation : document écrit rédigé par le candidat présentant l’expérience et les compétences acquises. A partir des axes de travail et questions formulés dans le livret 2, le candidat doit présenter, décrire, analyser et formaliser ses activités et compétences en les mettant en lien avec les exigences et contenus du référentiel professionnel.